Le dialogue social

Définition

Le dialogue social s'entend comme tous types de négociation, de consultation ou simplement d'échanges d'informations entre les représentants des gouvernements, des organisations professionnelles d'employeurs et de travailleurs sur des questions relatives à la politique économique et sociale présentant un intérêt commun.

Ainsi, le dialogue social apparaît comme un outil primordial pour la promotion des meilleures conditions de vie et de travail ainsi que pour une plus grande justice sociale.

L'expression de dialogue social inclut les négociations ou consultations entre acteurs sociaux (représentants des salariés, des employeurs, des pouvoirs publics) sur des questions économiques et sociales d'intérêt commun. Il peut se mener au niveau local (entreprise, administration), au niveau d'une branche ou au niveau national, notamment dans le cadre de négociations tripartites gouvernement/patronat/syndicats ou par l'intervention d'un tiers.

La notion de dialogue social présuppose que les parties en présence aient une culture de compromis, ce qui n'est pas toujours le cas.

Les différentes formes du Dialogue Social

La forme du dialogue social varie souvent selon la composition des institutions. Elles peuvent être bipartites ou tripartites. Les intervenants tripartites sont les représentants des gouvernements, des organisations d'employeurs et de travailleurs. Dans ce cas, le Gouvernement prenant, officiellement part au dialogue.

Il peut également s'agir de relations bipartites entre organisations professionnelles d'employeurs et de travailleurs, ou encore entre syndicats et employeurs, avec une implication directe ou indirecte du gouvernement.

Le dialogue social peut être informel ou institutionnalisé, ou encore prendre ces deux formes. Il peut intervenir au niveau national, régional ou local. Il peut également être intersectoriel, sectoriel ou se situer au niveau de l'entreprise.

Les Principales activités du Dialogue Social

Le partage de l'information

Le partage d'information est un critère fondamental et indispensable du dialogue social. Il ne s'agit pas ici d'engager véritablement  des discussions ou de mener des actions, mais il permet d'amorcer le dialogue et de prendre des décisions.

La consultation

Il s'agit pour les parties d'échanger des points de vue qui pourraient déboucher sur un dialogue plus approfondi.

La négociation

Des négociations peuvent être entreprises par Les parties, qu'il s'agisse du bipartisme ou du tripartisme, aux niveaux sectoriel, décentralisé, national, régional ou multinational, afin d'aboutir à la conclusion d'accords ou de conventions collectives.

Le rôle des partenaires sociaux dans le renforcement du Dialogue Social

Les travailleurs et leurs organisations

Le dialogue social permet de protéger et de promouvoir les intérêts des travailleurs en introduisant les principes de la démocratie et de la dignité humaine sur le lieu de travail.

Il permet aussi de  préserver tout à la fois le consensus et la stabilité au sein de la société en général et des entreprises en particulier. Le dialogue social et la négociation collective favorisent l'amélioration des conditions de travail et les salaires.

Les organisations professionnelles des travailleurs constituent des interlocuteurs privilégiés qui permettent aux travailleurs de participer activement au dialogue social. Ainsi, elles contribuent à l'amélioration des conditions de vie et travail des salariés.

Les employeurs

Les organisations d'employeurs contribuent activement le cadre du dialogue social à créer les conditions pour l'amélioration du niveau de vie et de travail des salariés et pour le renforcement des bons rendements obtenus par les entreprises à la faveur de la paix sociale.

Le dialogue social accepté par les employeurs permet de prévenir et gérer les conflits. Il favorise la paix sociale en entreprise.

La participation effective des employeurs et de leurs organisations au dialogue social revêt donc un caractère très important.

Le Gouvernement

Il incombe à l'Etat de créer un climat politique et social stable qui permet aux organisations professionnelles d'employeurs et de travailleurs d'exercer librement leurs activités.

En outre il se doit de mettre à la disposition des parties, un cadre juridique et institutionnel de dialogue social.

Le Dialogue Social en Côte d'Ivoire

L'Organisation Internationale du Travail (OIT) se consacre à améliorer l'accès des hommes et des femmes à un travail décent et productif, dans les conditions de liberté, d'équité, de sécurité et de dignité. Son principal objectif est la promotion des droits au travail, l'encouragement à la création d'emplois  décents, le développement de la protection social et le renforcement du dialogue social dans le monde du travail.

Pour promouvoir le dialogue social en milieu du travail, l'OIT a fais la promotion de plusieurs programmes notamment le Programme de Promotion du Dialogue Social en Afrique (PRODIAF).

Les formes de dialogue social varient selon les pays. Il peut prendre la forme d'un processus bipartite (Employeurs et Travailleurs) ou tripartite (Gouvernement, Employeurs et Travailleurs).

En Côte d'Ivoire les parties signataires du protocole d'accord pour la stabilité sociale, la productivité et la compétitive des entreprises en vue de la relance économique ont fortement recommandé en juillet 2005, la création d'une institution tripartite de promotion du dialogue social.

C'est ainsi qu'il a été mis en place le Conseil National du Travail par décret n° 2007-608-DU 08 Novembre 2007.  Ce Conseil est un organe tripartite de concertation et de réflexions permanentes entre les partenaires sociaux que sont : le Gouvernement, les Employeurs et les Travailleurs.